#14 Myriam Lahitte « Infirmière en milieu rural, c’est avoir une vie pro et perso l’une dans l’autre »

Vie au Carré, le podcast qui interroge sur l’équilibre vie pro – vie perso, reçoit aujourd’hui Myriam Lahitte, 45 ans, infirmière libérale, mariée et mère de trois enfants.

6,5 / 10, c’est la note que s’attribue Myriam pour évaluer son équilibre vie pro – vie perso. Elle a fait le choix il y a longtemps de s’installer à la campagne, près de Montluçon en Auvergne, avec son mari et ses trois enfants qui ont entre 7 et 17 ans. S’installer au vert, c’est le rêve de beaucoup de Français ! Surtout depuis les confinements liés à la pandémie du Covid-19.

Myriam, citadine à l’origine, assume ce choix mais elle s’est aussi rendue compte de l’organisation que cela suppose. La voiture est nécessaire à chaque déplacement, même pour emmener les enfants au bus scolaire! Elle passe plusieurs heures chaque jour sur les routes ; elle en a aussi fait une parenthèse de vie : « C’est un moment où je suis seule avec un enfant et c’est l’occasion d’échanger à deux », sourit-elle.

Le métier d’infirmière, compatible avec un bon équilibre ?

Peut-on être infirmière en France et avoir un bon équilibre vie pro – vie perso ? L’exercice n’est pas simple. Pour Myriam, à la fin de ses études, ce métier aux horaires si particuliers lui a plu. Exit la routine, place à un quotidien exaltant ! Sauf que quelques années plus tard, ces horaires décalés deviennent vite un problème avec les enfants. Aucune garderie pour les prendre, une nounou ne suffit pas… Il faut donc une solide organisation… et des voisins sympas !

Myriam pense aujourd’hui est parvenu à un équilibre relativement satisfaisant , notamment parce que la période de la petite enfance est passée au sein de sa famille. Et aussi parce qu’elle a opté pour le privé. « Etre infirmière en milieu hospitalier rend la vie difficile car il y a des manques de personnel chroniques », explique-t-elle. Ses horaires restent toujours importants en temps qu’infirmière libérale. La tournée du matin débute à 6 heures pour se terminer en début d’après-midi. Et parfois, une autre est prévue entre 17h et 20h… Mais elle reste maître de son agenda.

Aux petits soins

C’est toute la singularité d’exercer le métier d’infirmière libérale en milieu rural : les patients sont parfois isolés ; elle les aide quand c’est nécessaire… Mais s’impose aussi des limites. D’ailleurs, elle ne parle pas de son travail à sa famille; ses enfants n’y tiennent pas vraiment ! Elle échange donc avec des confrères, grâce à un blog qu’elle a créé, La petite infirmière dans la prairie.

Ce blog, c’était une volonté de créer et aussi une envie de parler à des collègues, elle qui est parfois isolée dans son métier. De fait, la communauté échange beaucoup, pour certains c’est un exutoire. Ce blog a pris pour Myriam une grande place dans sa vie. Pas une semaine sans nouvel article !  L’envie d’écrire l’a même poussé à écrire des livres, sur le métier d’infirmière. Bientôt, d’autres ouvrages plus personnels pourraient voir le jour…

Bon épisode.

******************************

Si vous avez aimé cet épisode, n’hésitez pas à le partager, vous abonner et surtout à le noter sur votre plate-forme d’écoute préférée, cela nous aiderait énormément !

Enfin, si l’équilibre vie pro – vie perso est un sujet qui vous tient à cœur, contactez-nous, par mail ou via Instagram @vie_au_carre

A bientôt !

Julie et Clotilde

Podcast

Qui sommes-nous ?

Deux voix valent mieux qu’une ! Il y a un an, nous nous sommes lancées dans l’aventure en binôme pour imaginer Vie au carré.

En savoir plus

Où nous écouter, où nous suivre ?