#17 Elodie Le Léannec: « On a décidé d’entreprendre à deux pour choisir notre modèle professionnel »


Vie au Carré, le podcast qui interroge sur l’équilibre vie pro – vie perso, échange cette semaine avec Elodie Le Léannec Gardin, co-fondatrice de Deux Mains, un traiteur végétarien écoresponsable à Orléans, mariée et maman d’une petite fille de 4 ans.

7/10, c’est la note d’Elodie pour évaluer son équilibre vie pro – vie perso. « On a fait des progrès », juge la jeune femme qui a décidé d’entreprendre en couple en 2019. Ce projet a été mûri de longue date mais il a connu une accélération phénoménale grâce à une campagne menée sur Ulule. Elodie a eu l’idée du projet d’un traiteur végétal et écoresponsable « car cela correspond à nos valeurs et nos envies de créativité. » Elodie a d’ailleurs fait un stage chez une cheffe, Claudia de Miss Lunch Paris, qui elle a fait les beaux-arts. « C’était dingue parce que j’ai exactement la même façon de cuisiner, se souvient Elodie. La cuisine, c’est une autre branche de ma créativité. »

Un blog puis l’entreprise

Un blog a d’abord été lancé en juillet 2019 pour développer leur communauté avant de lancer l’entreprise. Elodie étant aussi graphiste freelance, elle a particulièrement soigné la communication. Au point que le projet Deux Mains fait de l’œil aux équipes d’Ulule qui leur proposent de participer à des pitchs pour lancer leur entreprise en septembre 2019.

« On a fait ça en 15 jours, c’était fou, se souvient la jeune femme. On se levait Deux Mains, on se couchait Deux Mains. On a eu très vite des demandes de prestations. C’était chouette mais on était pas tout préparé ! Et cela a été plus difficile pour notre fille. On a dû retrouver un équilibre. »

Aujourd’hui donc, Elodie estime arriver à mieux gérer. Les tâches sont réparties autant à la vie pro qu’à la vie perso. Ils restent tous les deux très présents pour leur fille. Elle ne va que deux jours par semaine à la cantine et 2 jours en garderie. Mais les barrières entre pro et perso restent toujours minces, d’autant que le laboratoire se situe dans le sous-sol de la maison.

Le dialogue, la clé pour avancer

Sur l’entrepreneuriat en couple, Elodie assure que c’est un choix qui leur permet d’être maîtres de leur modèle professionnel. « On s’est toujours dit que si c’était trop, c’était à nous de trouver le bon équilibre car c’est un choix. » Des tensions, il peut y en avoir. « On fait souvent des mises au point souvent, pour le pro ou le perso. Même si cela déclenchera peut-être une dispute, c’est constructif », estime la jeune femme.

Apprendre à gérer son emploi du temps

Le plus complexe pour Elodie c’est la gestion de l’emploi du temps. Particulièrement quand il n’y a pas de prestations à réaliser dans la semaine. Il faut alors se mettre en mode prospectif. Pas simple en ces temps de crise sanitaire. Là encore, entreprendre en couple a été une force. Chacun prenant le relais face au désarroi de l’autre provoqué par le coronavirus. « On est frustrés parce qu’on ne peut pas travailler comme on le voudrait, confie la jeune femme. On a plein de projets en tête et on ne peut pas mettre de date en face. » Elodie reste positive malgré tout et le couple Le Léannec a toujours su rebondir très vite pour saisir une opportunité. Par exemple, ils se sont mariés cet été… après avoir annulé et finalement renvoyé un SMS à tous quelques semaines avant la date!

Bon épisode à tous

******************************

Si vous avez aimé cet épisode, n’hésitez pas à le partager, vous abonner et surtout à le noter sur votre plate-forme d’écoute préférée, cela nous aiderait énormément !

Enfin, si l’équilibre vie pro – vie perso est un sujet qui vous tient à cœur, contactez-nous, par mail ou via Instagram @vie_au_carre

A très vite,

Clotilde & Julie

Podcast

Qui sommes-nous ?

Deux voix valent mieux qu’une ! Il y a un an, nous nous sommes lancées dans l’aventure en binôme pour imaginer Vie au carré.

En savoir plus

Où nous écouter, où nous suivre ?