#32 Antoine « Je suis polyamoureux, je ne hiérarchise aucune de mes relations »

Cette semaine, dans Vie au carré, le podcast qui interroge sur l’équilibre vie pro et vie perso, nous avons échangé avec Antoine D. Antoine est parisien, il a 50 ans. Il est réalisateur et a deux filles de 13 et 17 ans. Autre mention à sa fiche d’identité, Antoine est polyamoureux. Il nous explique comment il conjugue sa vie avec « ses aimées » comme il les appelle, et comment il segmente son temps pour être père tout en préservant sa vie intime.

10/10 ! C’est la note que s’attribue Antoine pour évaluer son équilibre vie pro et perso. Une vie de rêve ? « Je n’ai pas fait tout ce que j’ai voulu mais j’ai voulu tout ce que j’ai fait » résume le réalisateur. Il travaille surtout la création de scenarios et n’a pas de patron, « ce qui m’octroie une grande liberté », confie-t-il. Il adore tourner mais ne le fait pas assez à son goût « J’ai 100 projets et parfois, un petit miracle arrive et je tourne », résume-t-il.

Pas de hiérarchie

« Dans les années 90es quand j’ai commencé à être non monogame éthique, il n’y avait quasiment pas de littérature sur le sujet. Et, en gros, j’étais juste perçu comme un pervers. Jusqu’à mes 30 ans je n’avais que des relations comme ça, fidèles et non exclusives ». Antoine se définit comme un anarchiste relationnel car il refuse « de hiérarchiser les relations les unes par rapport aux autres, et cela quel que soit leur nature. Dans mon idéal, les relations sont dépendantes les unes des autres, ce n’est pas parce qu’on se rapproche de quelqu’un qu’on s’éloigne de quelqu’un d’autre. », estime-t-il.

Deux logements

A 30 ans, Antoine rencontre une femme avec qui il veut des enfants. Pour rester fidèle à son identité et fonder une famille, Antoine garde son appartement d’adolescent, où nous l’avons rencontré, et emménage dans un logement avec sa compagne et les deux filles qu’ils auront. « Cette période correspond à des temps segmentés, où les gens ne se rencontrent pas forcément tous », relate-t-il. Aujourd’hui, il vit entre ses deux logements à dix minutes l’un de l’autre. Pratique en cas d’urgence, ou lorsque ses filles ont besoin de lui!

Un polycule très actif

Amie, amante, amoureuse ? « Je n’aime pas les étiquettes car on se conforme alors aux codes d’une relation au lieu d’inventer la relation qu’on est en train de vivre. Ces étiquettes sont sans doute pratiques car elles donnent un mode d’emploi. Mais pour moi, chaque relation est singulière », indique-t-il. Avec d’autres personnes, Antoine a constitué un polycule, c’est-à-dire un groupe qu’il fréquente régulièrement pour des soirées et des week-ends libertins. C’est à la fois un hobby et pan de son identité, nous dit-il.

Pour conjuguer toutes ses activités, ses nuits sont souvent courtes, mais Antoine sait dormir peu. Idem du côté de la mère de ses enfants qui partage les mêmes valeurs qu’Antoine : « Mes filles sont témoins que ses parents qui ne dorment pas souvent à la maison, elles connaissent certaines personnes que je vois, d’autres non. Elles ne posent pas vraiment de questions et sont très libres », assure-t-il.

Un groupe « polycommunautaire »

Si Antoine multiplie les relations, beaucoup d’entre elles durent : « Quand j’aime, c’est pour la vie. Un des grands mystères qui atteint mon moral c’est le « dédésir » et le désamour » admet-il. Aujourd’hui il essaie de construire une autre phase de sa vie et rêve d’un groupe polycommunautaire : « Ce serait un groupe d’adultes qui élève des enfants, peu importe la génétique d’ailleurs. C’est une utopie et c’est peut-être casse gueule mais j’aimerais beaucoup, et je sens que ça soulage pas mal de personnes quand j’en parle. Car c’est une question pour beaucoup de jeunes d’être « poly » et de vouloir des enfants », explique-t-il.

******************************

Si vous avez aimé notre épisode de Vie au Carré, n’hésitez pas à en écouter d’autres, plus de 25 sont déjà disponibles avec des profils très variés ! Vous pouvez aussi le partager, vous abonner et à lui attribuer des étoiles sur Apple podcasts, cela nous aiderait énormément !

Si l’équilibre vie pro – vie perso est un sujet qui vous tient à cœur, contactez-nous par mail, via Instagram @vie_au_carre ou notre page Facebook.

A très vite 🙂

Julie & Clotilde

Ne ratez pas un épisode !

Recevez par emails nos actus et toutes les nouveautés

Podcast
Qui sommes-nous ?

Deux voix valent mieux qu’une ! Il y a un an, nous nous sommes lancées dans l’aventure en binôme pour imaginer Vie au carré.

En savoir plus
Où nous écouter, où nous suivre ?