#36 Justine Muzik Piquemal « Travailler dans l’humanitaire et avoir une famille nombreuse, ce n’est pas impossible ! »

Cette semaine, Vie au Carré a rencontré Justine Muzik Piquemal, 41 ans. Elle travaille dans l’humanitaire pour Solidarités international où elle est desk manager. Elle pilote 5 pays depuis le siège de l’organisation, et elle part aussi en mission dans ces pays. En plus, Justine est mariée, elle a 4 garçons dont deux encore assez petits et elle donne des cours à l’Institut d’études politique de Lille. Mais malgré cette vie bien remplie, Justine se donne la note de 9/10 pour évaluer son équilibre vie pro – vie perso. Sa botte secrète ? Son mari et son ex mari s’entendent à merveille. Ces trois humanitaires gèrent les enfants ensemble et s’organisent au mieux selon les missions de chacun, ce qui permet à Justine de mener pleinement sa vie au carré !

Des plannings à un an

La journée débute vers 5 heures du matin pour Justine. Elle traite les mails avant de partir déposer les enfants à l’école. Le travail se termine vers 17h30 pour les devoirs…. Mais reprend vers 21heures ! « Pour m’organiser au mieux, au boulot, j’ai des plannings sur trois à quatre mois pour savoir quand je pars en mission. Et pour mes vacances j’ai des plannings à un an. Je sais déjà où je serai au mois de juillet ! », assure-t-elle. Pour autant, son métier recèle aussi d’urgences à traiter : « Je peux les traiter facilement car mon mari et mes enfants comprennent mon métier-passion », avance-t-elle.

« La société change de regard »

« La société a changé de regard sur mon métier. Pour mon premier fils, j’avais des reproches de la maitresse parce que j’avais raté une réunion parents prof. Elle s’imaginait que je n’étais pas au courant de la scolarité de mon fils. Aujourd’hui, je trouve qu’il y a une très grande compréhension. Pour mon dernier en CP, j’ai encore raté la réunion de rentrée mais j’envoie un mail à la maitresse et elle me répond très facilement ». Justine l’assure, elle mène de front et en même temps, sa vie de mère et d’humanitaire « aucun de ces deux rôles ne s’arrête jamais, je ne peux pas prioriser, donc je veille à y faire attention sans cesse » raconte-t-elle.

Impossible de se déconnecter

Justine a essayé à deux reprises, impossible de quitter le monde de l’humanitaire. « Au quotidien, impossible de se déconnecter. Ecouter les infos nous transportent directement dans le drame qui se joue sur place et dans la logistique à opérer quand des milliers de personnes doivent être déplacés à cause d’une catastrophe comme l’éruption d’un volcan par exemple ». Même sa vie sociale est constituée de personnes oeuvrant dans l’humanitaire ! Une passionnée qui espère avoir transmis l’importance de ce virus à ses enfants…

******************************

Si vous avez aimé notre épisode, n’hésitez pas à le partager, vous abonner et à lui attribuer des étoiles sur Apple podcasts, cela nous aiderait énormément ! Et si l’équilibre vie pro – vie perso est un sujet qui vous tient à cœur, contactez-nous par mail, via Instagram @vie_au_carre ou notre page Facebook.

Ne ratez pas un épisode !

Recevez par emails nos actus et toutes les nouveautés

Podcast
Qui sommes-nous ?

Deux voix valent mieux qu’une ! Il y a un an, nous nous sommes lancées dans l’aventure en binôme pour imaginer Vie au carré.

En savoir plus
Où nous écouter, où nous suivre ?