#38 Léa Girardet « L’insécurité liée au métier de comédienne est à la fois excitante et flippante »


Cette semaine, Vie au Carré, le podcast qui I santerroge sur l’équilibre vie pro et vie perso, a échangé avec Léa Girardet, comédienne et autrice de son spectacle, Le syndrome du banc de touche.

5/10, la moyenne donc, c’est la note que s’attribue Léa pour évaluer aujourd’hui son équilibre vie pro et vie perso. Elle a l’impression d’être « au milieu d’un équilibre et d’un déséquilibre total ». La raison ? Elle adore son métier, et le fait d’être maître de son emploi du temps. Et en même temps, ce métier-passion happe l’essentiel de sa vie et de ses pensées…

Son métier de rêve

Comédienne, c’est le métier que Léa veut exercer depuis qu’elle a 10 ans. Ses parents ne sont pas du milieu et redoutent cette vie incertaine. Et les débuts de Léa les inquiètent … Jeune diplômée, Léa est comédienne mais connaît des « zones de chômage intenses ». Quand tu es comédienne, tu passes plus de temps à chercher du travail qu’à le pratiquer. Et c’est un métier merveilleux quand tu le pratiques mais c’est abominable quand tu ne le pratiques pas car tu es dans une remise en question constante de toi », explique-t-elle à notre micro.

A 29 ans, faute de travail malgré quelques castings sporadiques, elle hésite à se reconvertir et se laisse une dernière chance… Elle va s’écrire son spectacle, son propre rôle.

Ecrire, pour pouvoir jouer

C’est une révélation. Léa adore écrire et se sent plus légitime à jouer un spectacle qu’elle a crée. Etre autrice et comédienne renvoie à deux activités bien distinctes, que Léa mène de front cette année. D’un côté, elle écrit avec une co-autrice son prochain spectacle. Pour cela, elle se documente beaucoup, lit des biographies et se plait à travailler comme une journaliste, l’autre métier qu’elle aurait pu exercer. Elle écrit seule ou avec une co auteure durant des plages horaires qui pourraient peu ou proue correspondre à des horaires de bureaux.

La tournée, vie de rêve et de solitude

De l’autre, elle joue dans toute la France son premier spectacle, dont les représentations ont été décalées du fait de la Covid-19. La tournée est un moment dont Léa Girardet  raffole : « Je suis célibataire donc je n’ai pas vraiment d’attache, même si mes amis et ma famille me manquent parfois. Dans ces moments-là, je vis entre les théâtres, les restaurants et les hôtels. C’est une vie presque parallèle », confie-t-elle.

Pour autant, quand elle a commencé à partir en tournée pour jouer son spectacle « la première chose que j’ai faite, c’est de m’acheter un portable plus puissant pour pouvoir regarder des séries ! raconte-t-elle. Car mon spectacle dure une heure. Et quand tu rentres le soir dans ta chambre dans une ville où tu ne connais personne, c’est très étrange, c’est comme s’il ne s’était rien passé… et là tu es contente d’avoir ton meilleur ami : Netflix ».

 

Si vous avez envie de découvrir le spectacle de Léa, en voici un peu plus sur sa pièce ici.

******************************

Si vous avez aimé notre épisode, n’hésitez pas à le partager, vous abonner et à lui attribuer des étoiles sur Apple podcasts, cela nous aiderait énormément ! Et si l’équilibre vie pro – vie perso est un sujet qui vous tient à cœur, contactez-nous par mail, via Instagram @vie_au_carre ou notre page Facebook.

Julie et Clotilde

Ne ratez pas un épisode !

Recevez par emails nos actus et toutes les nouveautés

Podcast
Qui sommes-nous ?

Deux voix valent mieux qu’une ! Il y a un an, nous nous sommes lancées dans l’aventure en binôme pour imaginer Vie au carré.

En savoir plus
Où nous écouter, où nous suivre ?