Ludwig Favre

#37 Ludwig Favre : « J’ai quitté un emploi qui m’ennuyait pour devenir photographe freelance »

Cette semaine, Vie au Carré, le podcast qui interroge sur l’équilibre vie pro et vie perso, a rencontré Ludwig Favre, 45 ans, artiste photographe et papa de 2 enfants. Il nous annonce une super note pour son équilibre vie pro et vie perso : 8/10.

En revanche, il nous confie que cela n’a pas toujours été le cas. Avant de devenir photographe freelance, Ludwig situait son équilibre autour de 5/10. « J’ai commencé mon parcours dans l’audiovisuel, j’ai travaillé à la télé etc puis juste avant d’être photographe, j’étais directeur artistique dans une entreprise et je m’ennuyais profondément », se souvient-il.

L’idée de devenir freelance et de vivre de sa passion, la photo, commence à raisonner en lui. D’autant plus qu’il avait déjà vendu quelques clichés via le site Yellow Korner : « Mon père m’a initié à la photographie argentique quand j’avais 6 ans, et c’est quelque chose qui m’a toujours suivi, indique-t-il. Mais sauter le pas pour devenir indépendant et ainsi quitter le confort du salariat n’a pas été facile. »

Ludwig Favre a en effet eu des vrais pics de stress : « Je me rappelle encore très bien, comme si c’était hier, j’étais en Espagne et j’avais des spasmes physiques au niveau des jambes, des mollets, etc tellement cela m’angoissait » Tout de suite après avoir démissionné, il est parti aux États-Unis faire des photos qu’il a ensuite proposé à des galeries « et elles m’en ont pris pas mal, ce qui m’a rassuré », explique l’artiste photographe.

Une organisation militaire pour être productif et artistique

Côté famille, ce changement a été bien accueilli. Sa compagne a en plus été moteur dans cette reconversion, le poussant à quitter justement son pseudo confort qui ne l’épanouissait pas. L’organisation familiale en a été chamboulée, notamment pour la gestion des enfants, rendant la tâche complexe pour sa femme. Il en a conscience et il tente, quand il est là,  d’être au maximum présent pour sa famille. En revanche, pour les devoirs, ce n’est pas son fort, il avoue ne pas avoir suffisamment de patience !

Photographe? Pas un vrai métier…

Chose assez marrante, son fils et sa fille considèrent que leur père ne fait pas un vrai métier ! Voyager et prendre des photos ne rentrent pas dans leur conception du travail. Pourtant, Ludwig a un gros travail de préparation avant ses séances de shooting. Et s’il peut partir entre 10 à 15 jours pour un déplacement, il suivra un plan de route minutieusement préparé via Google Maps. Le réveil sonnera tôt pour profiter des meilleures lumières et il peut faire aussi beaucoup de route dans une journée.

En effet, notre artiste photographe s’est spécialisé sur les Etats-Unis et surtout sur la Californie. « J’essaie d’avoir un style mi-rétro mi-vintage, comme une pellicule photo des années 1990, avec des couleurs assez chaleureuses, indique-t-il. J’ai été bercé dans mon enfance par les séries ou encore les groupes américains, c’est une atmosphère que j’essaie de restituer ».

Pour donner un peu de couleurs au podcast, n’hésitez pas à visiter son profil Instagram ou le site de Ludwig pendant l’écoute.

Bonne journée,

Clotilde et Julie

******************************

Si vous avez aimé notre épisode, n’hésitez pas à le partager, vous abonner et à lui attribuer des étoiles sur Apple podcasts, cela nous aiderait énormément ! Et si l’équilibre vie pro – vie perso est un sujet qui vous tient à cœur, contactez-nous par mail, via Instagram @vie_au_carre ou notre page Facebook.

Ne ratez pas un épisode !

Recevez par emails nos actus et toutes les nouveautés

Podcast
Qui sommes-nous ?

Deux voix valent mieux qu’une ! Il y a un an, nous nous sommes lancées dans l’aventure en binôme pour imaginer Vie au carré.

En savoir plus
Où nous écouter, où nous suivre ?