#42 Clément Joly, pompier « Je m’investis autant pour les hommes ma caserne que pour ma famille »

Cette semaine, Vie au Carré a échangé avec Clément Joly, 36 ans. Il est sapeur-pompier et a le grade de capitaine. Il est depuis peu responsable du centre de secours de Lisieux dans le Calvados. Côté famille, Clément est marié et a trois garçons.

9/10, c’est la note que se donne Clément pour son équilibre vie pro vie perso. Plutôt pas mal pour un sapeur-pompier ! La raison tient d’abord à son poste : Clément est en effet capitaine, il n’effectue donc pas des gardes de 12 ou 24 heures, comme ses collègues qui partent en intervention. Lui est dans l’encadrement, il a donc vocation à accompagner les quelques 30 pompiers professionnels ainsi que les bénévoles qui peuplent sa caserne. De plus, Clément a fait le choix d’avoir un métier qui lui permet « de rentrer tous les soirs, pour être auprès de sa famille ». Ses études chez les militaires l’ont d’ailleurs vite refroidies, avec ces missions longues qui supposent d’être éloignées des siens longtemps…

Héritage familial

Pourquoi avoir choisi ce métier ? Contrairement aux idées reçues, Clément n’a jamais rêvé de conduire un camion rouge. Mais en même temps, il évolue dans ce métier depuis tout petit. Son père et son grand-père ont tous les deux été pompiers « Comme mes enfants aujourd’hui, je ne rêvais pas franchement de devenir pompier et mes études ne me portaient pas forcément vers ce métier. Puis c’est devenu une évidence », se souvient-il.

Un bon équilibre

Côté vie pro et perso, Clément estime avoir trouvé un bon équilibre. Son statut de cadre lui permet quand même d’avoir ses week-ends, moments de prédilection pour être auprès de sa famille. Clément a en outre un nourrisson de quelques mois. Mais il l’admet « ma femme s’occupe beaucoup de la logistique des enfants. Elle fait beaucoup et avec le sourire, j’ai de la chance ». Pour l’instant, pas d’activité supplémentaire dans la vie de Clément. « Avec un troisième enfant, on est rôdé. Mais ça reste quand même assez intense » confesse-t-il. Pour le sport, Clément peut se reposer sur son métier pour se maintenir en forme « Le sport est une activité importante du métier de pompier. Les équipes qui partent en intervention ont deux sessions à chaque garde, j’essaie de les faire avec eux » explique-t-il.

Deux sphères distinctes

Il a enfin à cœur de séparer sa vie professionnelle et personnelle. Il ne parle d’ailleurs pas du tout de son métier à la maison « Je crois que ma femme ne sait pas vraiment ce que je fais ! » nous glisse-t-il même. Ses enfants, encore petits, ne rêvent donc pas de « sauver des vies » ou « combattre le feu » comme beaucoup de petits garçons. Mais les vocations peuvent se réveiller plus tard…

******************

Cet épisode vous a plu ? Vous pouvez le partager, vous abonner et à lui attribuer des étoiles sur Apple podcasts, cela nous aiderait beaucoup. Si l’équilibre vie pro – vie perso est un sujet qui vous tient à cœur, contactez-nous via Instagram @vie_au_carre ou notre page Facebook.

Julie et Clotilde

Ne ratez pas un épisode !

Recevez par emails nos actus et toutes les nouveautés

Podcast
Qui sommes-nous ?

Deux voix valent mieux qu’une ! Il y a un an, nous nous sommes lancées dans l’aventure en binôme pour imaginer Vie au carré.

En savoir plus
Où nous écouter, où nous suivre ?