#20 Anne-Fleur Andrle « J’apprends à gérer mes passions pour qu’elles n’absorbent pas toute ma vie »

Vie au Carré, le podcast qui interroge sur l’équilibre vie pro – vie perso, a reçu cette semaine Anne-Fleur Andrle, une française de 35 ans expatriée aux Etats-Unis depuis tout juste 10 ans.

4/10, c’est la note que s’attribue Anne-Fleur pour évaluer son équilibre vie pro – vie perso. Le problème d’Anne-Fleur, selon elle ? C’est « une boulimique de la vie », elle s’adonne à ses passions intensément. Le tout, en plus de son boulot au sein de la prestigieuse université du MIT, à Boston. Du coup, les journées sont chronométrées. Elle frôle parfois l’overdose !

Passion podcast

Sa passion du moment ? Le podcast. Elle en anime pas moins de trois Generation PodcastFrench Expat le podcast et Alors c’est pour bientôt le podcast et en réalise aussi pour des clients. Comme elle travaille à temps plein pour l’instant, sa journée débute à 5 heures du matin. Durant 3 heures, elle se concentre sur ses enregistrements et ses montages avant de débuter sa journée de travail. Les journées sont donc intenses pour Anne-Fleur. Seule coupure qu’elle s’octroie : le week-end, qui est entièrement consacré à sa famille.

Expatriée, le rêve et ses limites

Anne-fleur est partie vivre aux Etats-Unis pour ses études, y est restée pour sa carrière puis par amour. Aujourd’hui , elle est mariée à un américain avec qui elle a un petit garçon de deux ans. Ce couple très amoureux est aussi très absorbé par le quotidien intense qu’impose un enfant en bas âge : « Pour prévoir des moments de qualité à deux, on doit le programmer dans nos agendas » confie Anne-Fleur.

Avec la covid, ces moments deviennent plus que rares. « Ici aux Etats-Unis, depuis un an, les babysitters ne viennent plus chez toi. La famille est trop loin et ne peut pas le garder, c’est une vraie limite à l’expatriation », reconnait-elle. La venue de son enfant a aussi rebattu les cartes : Anne-Fleur est proche de sa famille et se désespère que son fils ne connaisse pas ses cousins, vivant en France. Elle souhaiterait aujourd’hui se rapprocher de la France, et idéalement vivre en Europe. Mais l’instabilité économique liée à la pandémie rend la possibilité de changer de vie plus incertaine encore…

Apprendre à gérer ses équilibres

Anne-Fleur mène une vie chronométrée, où le sport a peu sa place, où 15 minutes pour sortir prendre l’air est difficile à trouver. Si elle se sent sous pression, Anne-fleur peut faire confiance à son corps : « J’ai appris à l’écouter, raconte-t-elle, nous relatant un burnout qu’elle a vécue. Mon corps m’aide à prendre de bonnes décisions avant mon cerveau » explique-t-elle. En ce moment, celui-ci lui dit de souffler. Elle tente de s’y appliquer…

***********

Si vous avez aimé cet épisode, n’hésitez pas à en écouter d’autres, à le partager, vous abonner et à lui attribuer des étoiles sur Apple podcasts, cela nous aiderait énormément !

Enfin, si l’équilibre vie pro – vie perso est un sujet qui vous tient à cœur, contactez-nous, par mail ou via Instagram @vie_au_carre

A très vite!

Julie & Clotilde

Ne ratez pas un épisode !

Recevez par emails nos actus et toutes les nouveautés

Podcast
Qui sommes-nous ?

Deux voix valent mieux qu’une ! Il y a un an, nous nous sommes lancées dans l’aventure en binôme pour imaginer Vie au carré.

En savoir plus
Où nous écouter, où nous suivre ?